mercredi, 27 janvier 2016 10:10

Le président de la République, le Premier ministre, le ministre de l'Economie, des représentant-e-s de la droite... n'ont de cesse de faire de la surenchère : tous les droits des travailleur-euse-s doivent être remis en cause pour augmenter les richesses du patronat et des actionnaires.